facebook   youtube

Révolution dans la prise en charge des aînés à la Rozavère

Comment accueillir les résidents de manière digne ? Comment faire pour qu’ils aient une belle qualité de vie ?

Ces questions, la Fondation La Rozavère se les pose en permanence. Après avoir rénové nos bâtiments, construit notre nouvel espace hôtelier et posé le cadre pour nos projets architecturaux, nous nous apprêtons à lancer une vraie révolution avec l’introduction de la méthode Montessori comme philosophie d’accompagnement.

Quelques EMS en Suisse ont déjà introduit cette nouvelle prise en charge qui vise à rendre les résidents aussi autonomes que possible et capables de faire des choix. Au lieu de se focaliser sur les difficultés de la personne, on s’appuie sur ses capacités préservées pour lui permettre de faire des activités qui gardent un sens pour elle. Le résident redevient, en quelque sorte, l’acteur de sa propre vie, quel que soit son état de santé. Sur le papier, l’idée est simple. Dans la pratique, son application demande une grande souplesse de tout le personnel pour créer et former les nouvelles équipes interprofessionnelles qui permettront de faire ce changement.

Avec Montessori, le soignant a un rôle de facilitateur. Il ne fait plus à la place du résident. Dans ce numéro spécial du Messager, Véronique DurandMoleur, dirigeante de la société AG&D qui accompagne les EMS pour introduire Montessori, détaille les enjeux d’un tel renversement de perspective pour les résidents, les soignants et les familles. Bien évidemment, introduire une telle méthode ne se fait pas en un jour. Notre personnel sera dûment formé ces prochains mois et cette nouvelle approche sera introduite progressivement dès la fin de cette année. Rappelons que si nous avons décidé d’innover, c’est pour renforcer le bien-être de nos résidents. Je relève aussi que pour entreprendre un tel projet l’appui du Conseil de fondation était indispensable. Je remercie sa présidente, Nicole Grin, et tous les membres du Conseil pour le soutien apporté dans le cadre de cette importante évolution de la prise en charge de nos résidents.

Egalement à votre disposition, la vidéo concernant ce sujet sur notre page YouTube.

Pierre Ethenoz
Directeur

Les 130 ans de la Fondation La Rozavère

Une institution constamment en phase avec son temps.

Que de chemin parcouru depuis la signature, le 12 mars 1887,de l’acte constitutif de l’«Asile de vieillards pauvres et malheureux de Lausanne», institution qui deviendra en 1973 – après plusieurs changements de nom – l’établissement de La Rozavère.

Créée sous l’égide de la Société vaudoise d’utilité publique, l’institution a été quasi simultanément reconnue par l’État, Grand Conseil et Conseil d’État réunis.

Lire la suite

Rapport 2017 de conformité de la CIVESS

A l'instar de l'année passée, nous sommes heureux de publier sur notre site le résultat du rapport qui atteste de la conformité de notre établissement au standard cantonal basé sur la sécurité et la dignité des résidents.

Qu'est-ce que la CIVESS ?

Au sein du Département de la santé et de l'action sociale (DSAS), la création d’une autorité de surveillance unique, la CIVESS, vise à produire une vision globale de la surveillance des établissements sanitaires et sociaux. Le Département de la santé et de l'action sociale a donc regroupé ses organes de surveillance des institutions sanitaires et sociales.

Lire la suite

Autour du repas : les nouveaux défis de la restauration en EMS

«Beaucoup de gens pensent qu’être cuisinier en EMS, c’est la bonne planque. Ils se trompent!» Parole de chef. En l’occurrence celle de Xavier Bats, chef de cuisine à la Fondation La Rozavère, qui a travaillé auparavant avec les plus grands cuisiniers et qui peut aussi se prévaloir d’une bonne expérience dans le domaine
de la restauration collective. Il se bat contre cette image erronée du cuisinier.

Prenez connaissance de la suite de cet article paru dans l'édition 2016-1 du magazine CURAVIVA

Rapport 2016 de conformité de la CIVESS

A la suite de la visite d'inspection de la CIVESS le 28 janvier 2016, nous sommes heureux de publier sur notre site le rapport qui atteste de la conformité de notre établissement au standard cantonal basé sur la sécurité et la dignité des résidents.

Qu'est-ce que la CIVESS ?

Au sein du Département de la santé et de l'action sociale (DSAS), la création d’une autorité de surveillance unique, la CIVESS, vise à produire une vision globale de la surveillance des établissements sanitaires et sociaux. Le Département de la santé et de l'action sociale a donc regroupé ses organes de surveillance des institutions sanitaires et sociales.

Lire la suite